Séparation quand tu viens à nous


Une rencontre, un regard, des mots, et voilà deux individus qui s'attirent, s'aspirent, se collent l'un à l'autre, l'un pour l'autre. Ils choisissent de regarder dans le même sens, ils y vont même. Le soleil brille, quelques nuages, quelques orages, et puis le beau temps revient. Le soleil est moins intense, le cercle s'agrandit, nourrit le couple et l'épuise aussi parfois. Et puis, l'automne arrive, les rayons sont plus discrets, et enfin l'hiver, froid, parfois sombre, parfois plat en attendant le retour du soleil. Mais le soleil ne brille plus dans les coeurs, il est à peine tiède. Les coeurs s'assèchent, les chemins se séparent lentement mais surement. Le cycle de vie à deux est terminé ou plutôt s'est transformé. Chaque individu reprend sa route, transformé, parfois abîmé, vers un autre horizon. La séparation parfois sereine, parfois violente, engendre un sillon sur son passage, le sillon du jugement, du pris parti, de la peur d'être entrainé, du camp. Après la colère parfois, vient la solitude, le vide, la peur de l'inconnu. Et puis, les bourgeons apparaissent, la vie reprend, elle continue même. Le décor a changé, certains cadres n'y sont plus, ne veulent plus y être, ils ont pris un autre chemin, leur chemin sans doute.

24 views0 comments

Recent Posts

See All